De Poitiers à Coulombiers

  • 7 avril 2016

« Le pèlerin cherche son salut par son renoncement au monde, l’objectif est alors atteint si le pèlerin tombe victime de la fatigue, de maladie de parcours ou des blessures… C’est alors que tous péchés absous, le pèlerin accède à la lumière. »

L’accomplissement du trip est donc la mort ?! Heuuuuu…

Face à l’attitude un peu décevante des frères pour répondre à ma demande d’hébergement, je me suis enfin penché sur les bases du pèlerinage pour chercher la ou j’aurai pu faire une erreur.
Bah nan, j’ai pas merdé, j’ai formulé ma demande avec toute l’humilité du pèlerin que je suis. Ils ont du capter que « je n’etais pas du bâtiment » parce que je n’ai pas lancer du « mon père, mon frère ou monsieur l’abbé…
Alors quoi ?! Et l’ouverture ?!
Bon, le chemin semble être à la mode et ils doivent en avoir assez, si c’est le cas je les comprends et je leur pardonne. 🙏🏽

la j’ai eu une petite frayeur de loin…

fin d’une journée un peu Grrrrrrrr…

 

comment (2)

  1. Mathilde

    08 Avr 2016 - 10:22

    Allez mon Yo!
    Bon ben fuck les curees tout de même!
    Jte suis j ai hate de connaitre la suite de tes aventures.je t embrasse fort!

  2. Valy

    08 Avr 2016 - 16:10

    Yoyo : moi aussi je veux être pélerine
    jadore ton blog
    VIVE TOI
    ps : mes parents t’attendent le pied ferme à Merpins
    bisoooooooooo je parts en we

Leave a Reply