De Étempes à Méréville

  • 25 mars 2016

Bon sang que c’est plat…

Encore de la Beauce… Plate comme un bol retourné sur une table, le dôme gris foncé du ciel au dessus, le marron de la terre détrempée en dessous… Ça colle, ce filet d’eau qui coule dans mon cou va me rendre dingue. Si le vent qui me pousse sur le côté profitant de la prise au vent de mon sac ne l’a pas fait avant… La tête baissée, les doigts gelés et les pieds qui glissent dans les ornières, pourquoi ? Ça doit être sympa l’image du type en cape rouge qui traverse les champs sous des sceaux de flotte. Mais ces images la je vais les garder pour moi.

imageEnfin la pluie se calme, le vent souffle toujours mais je peux me poser sur un banc. Je ne l’aurai jamais vu ce banc, avant.

la cheville droite à du prendre un mauvais coup. Ça fait mal… Ça se refroidi vite…

Encore un petit effort et j’arrive chez madame Babillon, ce soir je dors chez l’habitant. Demain est une grosse journée si je trouve pas d’hébergement sur la route, je vais devoir rallier Artenay à 35 km.

 

comment (3)

  1. jeanne

    25 Mar 2016 - 21:49

    Courage Lionel que la force soit avec toi !!!
    Bises

  2. dominique

    25 Mar 2016 - 22:02

    Ola Camino Amigo,
    Respect Yoyo, tes images sont un rêve ou un souvenir que tu nous fait vivre ou revivre.
    Merci
    On the road !
    Dors bien
    Dominique

  3. Anne Baille

    26 Mar 2016 - 07:58

    Hello Lionel
    Bonne route jusqu’à ta prochaine étape.
    Nous, on attends tes articles avec (im)patience.

Leave a Reply